Atelier IRD 2

Conférence : « Sécurisation alimentaire et genre : un nouveau cadre d’analyse à l’épreuve », mercredi 26 octobre 2016, campus IRD-CIRAD (Ouagadougou, Burkina Faso)

Cette conférence, organisée par l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement) et le CIRAD (Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement) avait pour objectif de mettre en dialogue et de débattre, avec des étudiant-e-s et jeunes chercheur-e-s burkinabé, les progrès de deux thèses réalisées dans deux régions différentes du Burkina Faso (les Hauts-Bassins et l’Est), mais poursuivant des objectifs similaires.

Atelier IRD 2Les deux thèses s’intéressent aux relations entre les individus au sein des ménages ruraux et interrogent en particulier la place des femmes dans la sécurité alimentaire des familles.

Dans la région de l’Est, Imane El Rhomri, partant du constat que les inégalités intrafamiliales, en particulier celles de genre, sont peu prises en compte dans l’évaluation de la sécurité alimentaire des ménages, a exposé un cadre d’analyse original reposant à la fois sur les approches de « sécurisation alimentaire » et des « capabilités ». Ce cadre d’analyse a été mis à l’épreuve postérieurement par un travail empirique dans la province de la Gnagna.

Atelier IRD 1Dans les Hauts-Bassins, où une forte production agricole coexiste avec une malnutrition infantile inquiétante, Alissia Lourme-Ruiz a cherché à comprendre dans quelle mesure et par quels biais la production agricole peut améliorer la diversité de l’alimentation des individus au sein des ménages agricoles.

Laisser un commentaire