DSC_0870

Les dix capabilités de sécurisation alimentaires testées sur le terrain, dans la province de la Gnagna (Est du Burkina Faso)

Afin de tester le cadre théorique développé par le projet Sal & Gen, en particulier, les capabilités de sécurisation alimentaire, un premier travail de terrain a été effectué durant la période de septembre-octobre 2016, dans la province sahélo-soudanienne de la Gnagna (Est du Burkina Faso).

A rappeler que ce travail de terrain s’inscrit à la fois dans le cadre de la thèse doctorale, réalisée par Imane El Rhomri (en cotutelle internationale entre l’Université Pablo Olavide de Séville y l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne), et dans les projets de recherche : SAL & GEN et SAOATI auxquels elle est associée.

Le travail de terrain s’est déroulé en trois phases :

  • La première phase a été consacrée au perfectionnement des outils de collecte, à la planification du travail de terrain, au recrutement du personnel local d’appui et à la réalisation des premiers entretiens avec le profil expert-e/chercheur-e à Ouagadougou.
  • Durant la deuxième phase, la stratégie d’échantillonnage a été affinée et appliquée dans la province de la Gnagna. Ainsi, 10 UCH (Unité Collectives d’Habitat) ont été étudiées en profondeur, dans 5 villages des Communes de Bilanga, Mani, et Bogandé, à travers des entretiens individuels avec différents membres des UCH, complétés et contextualisés par des questionnaires village et des questionnaires UCH.
  • Des entretiens complémentaires ont été réalisés à Bogandé avec le personnel d’ONG travaillant dans la zone pendant la troisième phase de terrain. Celle-ci a été également dédiée à la transcription des entretiens et à la systématisation des données, pour faciliter leur analyse ultérieure.

Au total, l’équipe de recherche a réalisé 11 entretiens individuels semi-dirigés auprès du profil chercheur-e/expert-e ; 10 questionnaires UCH ; 5 questionnaires village ; 31 entretiens individuels semi-dirigés auprès des membres des UCH et 7 entretiens individuels semi-dirigés auprès de personnel d’ONG sur le terrain.

Les résultats préliminaires du travail de terrain auprès des UCH a été présenté et débattu avec l’équipe d’Action Contre la Faim (ACF) à Bogandé.

DSC_0875DSC_0504

DSC_0848 DSC_0573

DSC_0502

DSC_0050

DSC_0237

Laisser un commentaire